• Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #26 – Et si ?

    Et si ? Avec des si, on mettrait Paris en bouteille. À trop conditionner, on est amené à se perdre dans le fantasme ou dans le regret. Dans la vie, les pensées comme « si j’avais fait ça… » ne servent à rien. Nous ne vivons qu’une fois et il faut alors profiter un maximum du temps à notre disposition pour ne rien regretter. Ou en tout cas le moins possible. Il en va de même avec les pensées trop rêveuses qui nous mèneraient à croire à l’impossible. Que ce soit par désespoir (« Si le prof n’est pas là, je peux m’en sortir pour ce devoir… ») ou au contraire par un espoir…

  • Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #25 -Ces originaux

    Il arrive fréquemment qu’un anime serve en réalité à vendre un autre produit (manga, jeux…). Cet hiver, Dimension W ou Grimgar n’existent que dans ce but, qu’importe leur qualité. Leur formule est simple et particulièrement efficace. En 12 ou 13 épisodes, ce genre de série avance suffisamment pour faire découvrir son univers au spectateur ainsi que le gros de l’intrigue. Et inversement, elle laissera le spectateur sur sa faim, poussant ce dernier à vouloir acheter le manga/light novel/visual novel d’origine1. Malgré tout, certaines adaptations ne se contentent pas de cette formule. Toujours cet hiver, le studio Shuka termine d’adapter l’excellent Durarara en anime. Une adaptation qui racontera donc l’intégralité du…

  • Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #21 – Incroyable quotidien

    Fin septembre sortait un premier dossier sur le blog. Portant sur les tranches de vie, j’ai tenté de définir de la meilleure manière ce genre fort connu. Enfin, il fut question des caractéristiques en terme de réalisation et d’écriture du genre. Loin d’être ennuyeux ou de posséder une réalisation au rabais, le tranche de vie est un genre tout à fait respectable. Il bénéficie souvent d’un important travail au niveau de l’ambiance et de sa narration. Cependant, j’ai déjà parlé de tout cela dans le dossier cité plus haut. Ainsi, nous allons cette fois simplement parler des tranches de vie dans leur plus simple appareil : eux-mêmes. Que ce soit pour…

  • Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #18 – Ces oeuvres de l’ombre

    Qu’est-ce qu’une note ? Un chiffre, un simple numéro qui sera attribué à une oeuvre dans le but de déterminer sa qualité. De ce qu’elle vaut. Mais est-ce qu’un glacial petit chiffre peut réellement révéler ce que vaut une oeuvre ? Selon moi non. Certes, elle peut accélérer des recherches et aider à se faire une idée rapide de ce que vaut une oeuvre mais n’est en aucun cas parlant. Ainsi, certaines oeuvres seront injustement délaissées ou ignorées car leur note n’est pas assez haute. Pire, des oeuvres mauvaises pourraient avoir une note supérieure, donnant l’illusion d’être meilleurs. Et c’est là que ce Point Otaku intervient. Cette fois-ci, nous parlerons…

  • Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #16 – Ces œuvres absentes

    Il est naturel de retrouver les meilleures licences de mangas et de japanimation licenciées en France. Cependant, cette “sélection naturelle” a ses limites. En effet, il existe encore moult licences que l’on ne retrouve pas chez nous. Si l’absence de certaines sont justifiées, d’autres sont regrettables. Notamment quand il s’agit d’un bête problème de public (souvent de niche pour certaines oeuvres). Pour d’autres, des raisons plus obscures se cachent derrière leur absence. Et c’est de ce genre de séries dont nous allons parler aujourd’hui. Des oeuvres qui n’ont pas la chance d’être licenciées en France pour des raisons diverses et variées. Et comme je suis joueur et que le fantasme…

  • Point Otaku,  Thématisé

    Point Otaku #15 – L’amour de l’Art

    Pourquoi j’aime les manga et l’animation japonaise ? Il y a pleins de raisons. Cela a surement commencé par l’attirance que peuvent facilement avoir les jeunes adolescents envers les valeurs des nekketsu, tels que Fairy Tail ou One Piece. Mais depuis, cela a évolué. J’ai évolué. Désormais, je ne vois plus le manga comme un simple divertissement mais quelque chose de tout autre, de plus grand et ambitieux. Le manga est un art. Certains trouveront cela évident, d’autres aberrants. Mais pour moi, c’est un fait. Et comme chaque art, il possède son histoire, son évolution, ses genres et sous-genres, ses chefs d’oeuvres, ses génies et même ses éternels et virulents…